A qui s’adresse le Compte Personnel de formation ?

Compte Personnel de formation

Publié le : 07 mai 20205 mins de lecture

Le compte personnel de formation ou CPF est mis en vigueur en 2015. Il permet à son détenteur de financer gratuitement les formations qui lui plaisent. À qui s’adresse ce dispositif ? Comment en bénéficier ? Et, comment s’en servir ?

Qui peut bénéficier du CPF ?

Toute personne entrant sur le marché du travail bénéficie du CPF. Puis, ce dernier lui est attaché jusqu’à son départ à la retraite. Cela le suit donc tout au long de sa carrière professionnelle, et ce, qu’il change d’employeur, ou soit au chômage. Un jeune de 15 ans en contrat de professionnalisation ou en contrat d’apprentissage profite déjà d’un CPF. En effet, ces types de contrats allient formation et vie active. L’apprenti est considéré comme un salarié en entreprise même s’il poursuit sa formation théorique dans un centre de formation.

Bien entendu, les salariés du secteur privé ont également droit au CPF au moment où ils signent un contrat de travail, qu’il s’agisse d’un CDI ou d’un CDD. Puis, si plus tard, ils perdent leur emploi ou décident d’arrêter, ils ne perdent pas leur CPF. Durant cette période de chômage, ils peuvent utiliser leur CPF pour acquérir de nouvelles compétences par exemple en suivant une formation caces cpf proposée sur des sites tels que www.aftral.com.

Le CPF s’adresse aussi aux travailleurs handicapés qui oeuvrent dans un centre de distribution du travail à domicile, un Esat ou une entreprise adaptée, ainsi qu’aux travailleurs indépendants. Enfin, si une personne est déjà à la retraite, et décide de reprendre une activité professionnelle par exemple pour avoir de sources de revenus supplémentaires, il peut de nouveau activer son CPF. Notez que les agents de la fonction publique ne sont pas concernés par ce dispositif.

Comment est alimenté le CPF ?

Lors de sa création, un compte CPF est alimenté en heures de formation en fonction de la durée de travail accomplie. À la fin de chaque année, un salarié à temps complet verra son CPF crédité de 24 heures de formations. S’il ne les utilise pas, à partir de 120 heures de formations acquises, il bénéficiera de 12 heures par année de travail. Le nombre d’heures de formations pouvant être créditées sur son CPF est plafonné à 150 heures. Cette limite peut être atteinte au bout de 7 années et demie de travail ininterrompu. Pour un salarié à temps partiel, le nombre d’heures à créditer est calculé en fonction de la durée de travail accomplie en se basant sur la durée conventionnelle de travail prévue dans le Code du travail. Le salarié est libre de choisir la formation qui lui plait pour l’utilisation de son compte CPF. Il peut par exemple l’utiliser pour le financement caces pour l’obtention d’un permis poids lourd cpf.

Depuis sa mise en vigueur, le CPF n’a cessé d’évoluer. Ainsi, à partir de janvier 2019, suite à la réforme de la formation professionnelle, les heures de formation basculent en euros. Si vous avez donc eu un solde d’heures de formation, celui-ci sera transformé en euros à raison de 15 € par heure de formation. Puis, le CPF n’est plus crédit en heures, mais tout de suite en euros, soit 500 euros annuels si vous êtes un salarié à temps plein avec une limite de 5 000 euros.

Quelles sont les formations éligibles ?

Si auparavant, seul un certain nombre de formations sont éligibles au CPF, à partir de janvier 2019, cette liste n’existe plus. Ainsi grâce à votre CPF, vous pouvez effectuer une formation logistique cpf, une formation caces cpf pour devenir cariste ou pour conduire des engins de chantiers, une formation en langues vivantes, une formation en cuisinier, une formation en conception 3D, etc.

Vous pouvez bénéficier et suivre gratuitement et librement le programme choisi hors temps de travail. Si votre emploi du temps ne vous permet pas de vous organiser de cette manière, vous devez demander l’accord de votre employeur et voir avec lui le calendrier pour votre formation.

Plan du site